• AFS

Origines de la Chandeleur

Le 2 février nous célèbrerons la Chandeleur, fête traditionnelle française aux origines anciennes et chrétiennes. Venant de Candela, qui veut dire chandelle, la Chandeleur honore la lumière, la purification, la prospérité et la fécondité.

Son origine romaine est contestée, certains disent que la chandeleur est héritière de la fête des moissons du 2 février, jour consacré à Cérès, déesse de l’agriculture, où on promenait en son honneur des lumignons et des chandelles en mémoire des torches qu’elle avait allumées au sommet du mont Etna pour retrouver sa fille Proserpine enlevée par Pluton, maître des souterrains. D’autres disent qu’elle correspond aux Lupercales célébrant le dieu de la fécondité.

Dans la tradition chrétienne, elle commémore la présentation de Jésus au Temple et sa reconnaissance comme lumière du monde. Elle célèbre également la Purification de la Vierge, rite juif célébré 40e jour après la naissance d’un enfant. Petit clin d’œil à la traditionnelle “quarantaine” souvent mentionnée dans les familles andalouses. Ce jour ferme le cycle de la Nativité, et en principe c'est le jour où la crèche retrouve ses cartons. Même si son origine est difficile à confirmer, la fête chrétienne, elle, a été instaurée au Ve siècle par le pape. Dès l’origine et encore aujourd’hui, des fêtes sont organisées et les chandelles sont consacrées ce jour-là, en signe de purification. Encore aujourd’hui, certaines familles anglaises se réunissent autour d’une grande chandelle qui brûle une partie de la nuit. Quant à l’origine des crêpes, on raconte que le pape ayant instauré la Chandeleur recevait les pèlerins à Rome avec ces galettes dorées dont la rondeur rappelait la lumière et le soleil symbolisant le printemps proche, gage de fertilité et prospérité. Au Mexique les galettes sont de maïs (tamales). Aux États-Unis et Canada c’est le jour de la marmotte, un temps nuageux empêchant le rongeur de voir son ombre est signe que le printemps commencera bientôt. En Espagne, quelques lieux célèbrent la Virgen de la Candelaria, spécialement les Iles Canaries où ce jour est férié.

Quelques superstitions et rites sont nés de cette fête. Si l’on mange des crêpes ce jour-là, c’est pour s’assurer prospérité toute l’année. Une coutume veut que tout en faisant sauter la première crêpe avec la main droite, la main gauche tienne une pièce d’or, qui ensuite est enroulée dans la crêpe avant d’être portée en procession par toute la famille jusque dans la chambre où elle est déposée en haut de l’armoire jusqu’à l’année suivante. La pièce de l’an passé est alors récupérée et donnée au premier pauvre venu. Faire sauter sa crêpe sans la faire tomber, ou sans l’abîmer ni la friper est signe de bonheur jusqu’à la prochaine chandeleur.

Quelques dictons : Celui qui la rapporte chez lui allumée, Pour sûr ne mourra pas dans l'année (Franche-Comté) ​ Si point ne veut de blé charbonneux, Mange des crêpes à la Chandeleur. ​ À la Chandeleur, l’hiver se passe ou prend vigueur ​ Rosée à la Chandeleur, hiver à sa dernière demeure. ​ Si, la Chandeleur, le soleil fait lanterne, quarante jours après il hiverne. ​ Il ne faut ni voisin, ni voisine,

Ni aucun chat dans la cuisine, Il faut fermer les trous au loup-garou,

La porte et même la lucarne.

Et pour avoir de l’argent toute l’année,

Du bon vin et du bon pain blanc,

Vous mettrez une piécette dans la pâte dorée, que vous lancerez sur l’armoire à linge. (Comptine occitane) ​ Chandeleur trouble, - L'hiver redouble. ​ Quand il pleut pour la Chandeleur, - Il pleut pendant quarante jours. ​ Quand pour la Chandeleur, le soleil luit, - Quarante jours d'hiver suivent.

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'association fait peau neuve!

Afin de répondre aux divers besoins de ses adhérents, notre association, désormais présidée par Isabelle Steiner, s’est structurée autour de 5 commissions : - Accueil - Entraide - Culture - Emploi